Devenir illustrateur : 5 choses que vous devriez savoir

5 choses à savoir avant de se lancer dans l'illustration | Le métier d’illustrateur a de quoi faire rêver, mais savez-vous à quoi vous attendre avant de devenir illustrateur ?

 

Devenir illustrateur a de quoi faire rêver : Imaginez vous lever tous les matins pour un métier qui vous passionne et être payé pour cela ? Être libre d’organiser votre journée comme bon vous semble, décider de vos dates de congés, et avoir la possibilité de travailler de (presque) n’importe où !

 

Je ne vais pas vous mentir, je suis illustratrice depuis 7 ans maintenant, et pour rien au monde je ne souhaiterais échanger cette liberté contre un travail de salariée plus sécurisant. Je travaille de chez moi et je n’ai jamais connu la routine des parisiens : métro-boulot-dodo.

 

Je me rends compte tous les jours de la chance immense que j’ai, et je sais que pour moi le travail en freelance est la seule option qui me convient. Mais je sais également que ce n’est pas fait pour tout le monde et c’est pourquoi je vous invite à vous poser les bonnes questions avant de vous lancer. Dans cet article, je vous parle des 5 choses essentielles que vous devriez savoir avant de devenir illustrateur et vous lancer dans la grande aventure du freelancing.

 

Cet article fait partie d’une série d’articles dans laquelle je vous donne ma méthode étape par étape pour vous préparer à vous lancer dans l’illustration et devenir illustrateur en 1 mois.

 

 

1. DEVENIR ILLUSTRATEUR : 5 CHOSES QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR (c’est cet article !)
2. DEVENIR ILLUSTRATEUR : LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES
3. DEVENIR ILLUSTRATEUR : CRÉER UN PORTFOLIO QUI ATTIRE LE CLIENT DE VOS RÊVES
4. DEVENIR ILLUSTRATEUR : DÉVELOPPER SA PRÉSENCE EN LIGNE

 

 

1. Vous devrez être polyvalent

Je ne vous apprend rien, devenir illustrateur freelance est un changement majeur dans une vie.
Il est important que vous vous prépariez à cela, et que vous preniez bien conscience de tout ce que cela implique. Bientôt vous allez devenir votre propre patron, (Ouiiiiiii !), et vous  allez devoir porter plusieurs casquettes.

 

Vous devrez être polyvalent, curieux et débrouillard. En effet, être freelance implique bien plus qu’être assis toute la journée devant son ordinateur. Et d’ailleurs, je trouve que malheureusement, les écoles omettent souvent d’évoquer les différents aspects qui constituent la vie d’un travailleur indépendant. Les étudiants se retrouvent alors livrés à eux-mêmes à la sortie de l’école et doivent apprendre sur le tas.

 

Mais ne vous inquiétez-pas, il n’y a rien d’insurmontable, et si je l’ai fait vous pouvez en faire autant ! 🙂
Voici les différentes tâches que vous  devrez gérer au quotidien dans votre nouvelle vie de freelance :

1 . Faire son auto-promo :

  • Créer et mettre régulièrement à jour son portfolio
  • Construire et développer sa présence en ligne sur les différents réseaux sociaux
  • Démarcher les clients potentiels

2. Gérer la partie technique :

  • Savoir coder pour personnaliser ses sites (portfolio, boutique en ligne) pour qu’il soient cohérents avec son ‘image de marque’
  • Gérer les problèmes informatiques et techniques (problèmes de logiciels, d’ordinateur, etc…)

3. Gérer la trésorerie et la partie administrative :

  • Faire ses comptes et se dégager un salaire réaliste
  • Faire ses devis, factures, gérer le précompte (pendant la première année de votre activité)

4. La relation client :

  • Avoir le sens de la communication
  • Savoir se vendre
  • Savoir négocier (ça s’apprend ! 🙂 )

5. Rester à la pointe :

  • Observer les tendances
  • Lire des articles ou livres pour vous aider à développer votre business

 

 

2.  Vous devrez vous positionner

1. Choisissez une direction

Quelle direction voulez-vous prendre ? Avez-vous déjà votre style personnel ? Quel projet, avec quel client rêveriez vous de travailler ? C’est le moment d’oublier les aspects négatifs et de voir les choses en grand ! Prenez un peu de temps pour vous analyser et déterminer quel genre d’illustrateur vous voulez être.

 

5 choses à savoir avant de se lancer dans l'illustration | Le métier d’illustrateur a de quoi faire rêver, mais savez-vous à quoi vous attendre avant de devenir illustrateur ?

 

Peut-être que vous voulez devenir illustrateur mode et beauté comme moi ?
Alors vos clients seront essentiellement les marques de mode, cosmétiques, parfumerie, magazines féminins, etc…

 

Ou alors peut-être que vous aspirez à être illustrateur pour enfant ?
Dans ce cas, vous vous orientez à travailler principalement pour l’édition et les livres et magazines jeunesse, jeux éducatifs, la publicité pour enfant, etc…

 

Attention, rien n’est marqué dans le marbre et rien n’empêche un illustrateur pour enfant de modifier son style pour faire des illustrations plus adultes. À l’inverse, grâce à mon trait réaliste, j’ai moi-même eu l’opportunité de travailler pour des livres pour enfant et il ne faut surtout pas que cela vous bloque.

 

Le fait de savoir vers quelle branche de l’illustration vous vous dirigez vous aidera par la suite à construire votre image de marque et votre communication. Votre activité principale déterminera également le choix de l’organisme auquel vous dépendrez (c’est le sujet de mon prochain article).

 

2. Choisissez entre temps plein et temps partiel

Est-ce que vous prévoyez de vous lancer à temps plein ? Ou préférez-vous minimiser les risques ? Dans ce cas, la solution d’alterner dans un premier temps freelancing à temps partiel et salariat est peut-être faite pour vous.
Personnellement comme je vous ai dit plus haut, j’ai choisi de me lancer sans filet au risque de me retrouver dans une situation compliquée. Je ne vous conseille pas forcément de suivre le même chemin, d’ailleurs, avec le recul je pense que j’aurais fait les choses différemment. En effet, rien de mieux que de s’essayer au travail en freelance durant son temps libre (pause déjeuner, soir et week-end), pour savoir si ce statut vous convient. Ou au contraire, peut-être que le fait d’être salarié(e) vous empêche d’avoir la pression nécessaire pour vous lancer. Libre à vous de décider de l’option qui vous convient le mieux, mais essayez de vous préparer financièrement à cette nouvelle vie.

 

3. Déterminez vos objectifs

Quand voulez-vous vous lancer ? Quels seront vos objectifs financiers sur 6 mois ? Sur un an ?
Pour vous aider à éclaircir tout ça, vous pouvez répondre à ces questions dans la fiche de réflexion à télécharger à la fin de l’article. Cela vous aidera à tenir vos objectifs, et ce sera comme un contrat que vous vous faites à vous-même. Et il est bien plus difficile de ne pas respecter un « contrat » écrit plutôt qu’une vague idée que l’on a en tête.

 

4. Parlez-en autour de vous

De même, parlez-en le plus possible autour de vous plusieurs mois avant de vous lancer. Cela rendra les choses plus concrètes à vos yeux, et vous donnera le petit coup de pression nécessaire pour aller de l’avant !
Le fait d’en parler vous obligera également à faire des phrases et à clarifier vos intentions. De plus, vous exercer à parler de vous, de votre projet et bientôt de votre activité vous sera toujours utile dans votre vie d’illustrateur. Par exemple, lors d’une exposition, un événement, etc… vous pouvez être amené(e) sans le savoir à discuter avec un client potentiel, alors autant vous exercez le plus tôt possible à parler de votre activité. Cela vous permettra également d’écrire votre page à propos, les textes de vos profils sociaux, etc…
Par ailleurs, les personnes à qui vous en aurez parlé se souviendront peut-être de vous pour un projet, ou penseront à vous référer à des clients potentiels.

 

 

3. Vous risquez de vous sentir seul(e) parfois

La solitude est quelque chose à prendre en compte dans le fait de devenir illustrateur. En effet, au début, vous n’aurez pas forcément l’occasion de travailler dans un atelier, et parfois la solitude sera pesante…
Je suis désolée d’ajouter cette petite note négative à mon article et d’entâcher un peu l’image que vous vous faites peut-être du métier d’illustrateur, mais je préfère être honnête avec vous et vous dire que tout comme le salariat, être freelance présente quelques inconvénients.

 

Pour vous sentir moins seul(e), je vous conseille par exemple de rejoindre des groupes facebook dédiés aux illustrateurs et aux freelances tel que : Au secours j’ai un devis à faire !
Et si vous parlez anglais, il y a également tout un tas de groupes que vous pouvez rejoindre pour échanger et apprendre ! Allez-y et posez le plus de questions possible, apprenez, et essayez de répondre à certaines questions à votre tour lorsque vous le pouvez ! Profitez-en pour développer votre sens du relationnel, et n’oubliez pas qu’il vous sera très utile pour communiquer avec vos futurs clients.

 

Surtout, ne tombez pas dans le piège de vous renfermer sur vous même. Essayez de respecter un rythme de travail régulier pour être en mesure de vous dégager du temps pour vous, faire du sport, prendre l’air et profiter de vos proches.

 

 

4. Vous devrez travailler dur

Je vais peut-être casser un mythe là, mais devenir illustrateur implique que vous soyez prêt(e) à travailler dur…. Très dur !
Et il vaut mieux commencer tout de suite avant même de vous lancer officiellement ! Si vous avez déjà un boulot à temps complet, prévoyez de travailler le soir après le boulot et/ou pendant votre pause déjeuner. Vous allez avoir besoin de trouver votre style et commencer à vous créer un portfolio qui reflète le genre de projets que vous rêver d’avoir. Surtout si par sécurité, vous décidez dans un premier temps de combiner votre travail salarié et une activité de freelance à temps partiel.

 

Comme je vous disais plus haut, être illustrateur requiert bien plus de ressources que de savoir dessiner et être créatif. Vous allez également devoir vous organiser pour toutes les tâches annexes, et adopter une routine de travail efficace. En effet, souvent l’absence de limite de temps vous donnera l’impression d’avoir plein de temps pour effectuer une tâche et vous aurez peut-être tendance à vous éparpiller. Plus tôt vous arriverez à trouver un rythme qui vous convient, plus tôt vous serez efficace et productif.
Vous êtes plutôt du genre désorganisé(e) ? Pas de panique, j’étais comme vous avant, et dans et article je vous donne quelques conseils pour être plus productif(ve) au quotidien.

 

Personnellement pendant des années, je ne comptais pas mes heures, et j’avais souvent du mal à m’arrêter de travailler en fin de journée, car j’avais toujours envie terminer ma tâche en cours…
Mais depuis le début de l’année j’ai pris le taureau par les cornes et j’ai décidé de mieux m’organiser et d’avoir une vie plus saine. Désormais, je m’efforce de respecter la règle des 3x8h (8 heures de dodo – 8h de boulot – 8h pour tout le reste). Pour l’instant, cela fonctionne très bien, j’arrive enfin à prendre du temps pour moi et à profiter du reste de la journée comme bon me semble ! Ça fait un bien fou au moral ! (je vous reparlerai sûrement de ma nouvelle routine de travail bientôt, dîtes-moi en commentaire si ça vous intéresse 🙂 ).

 

 

5 choses à savoir avant de se lancer dans l'illustration | Le métier d’illustrateur a de quoi faire rêver, mais savez-vous à quoi vous attendre avant de devenir illustrateur ?

 

5. Il n’y a jamais de « bon » moment pour devenir illustrateur

Lancez-vous ! À un moment donné, il faut arrêter de se chercher des excuses et oser vous lancer !
Je sais c’est plus facile à dire qu’à faire, mais croyez-moi si j’ai été capable de le faire une fois de plus, c’est que vous pouvez le faire aussi !
Si après avoir lu cet article, vous êtes toujours décidé(e) à vous lancer, prenez votre courage à deux mains et foncez ! Qui ne tente rien n’a rien c’est bien connu ! Et qu’est-ce que vous risquez au juste appart passer à côté du job de vos rêves ? 🙂

 

Alors ? Vous êtes prêt à vous lancer dans la grande aventure ?
Réfléchissez-y bien et peser le pour et le contre. Dans le prochain article, nous verrons ensemble toutes les démarches administratives à effectuer étapes par étapes pour devenir illustrateur. (rien de très compliqué c’est promis ! )

 

Dites-moi en commentaire ou vous en êtes ou si vous avez des questions ! J’espère que cet article vous aura donné du courage et la force nécessaire pour faire le grand saut  et devenir illustrateur à votre tour ! 🙂

 

Bonne semaine à vous,

 

Pour continuer la lecture, je vous conseille de jeter un oeil à ces articles :
COMMENT DEBUTER DANS L’ILLUSTRATION
DEVIS ILLUSTRATION – COMBIEN VENDRE SES DESSINS ?

 

Mon ebook, « Illustration, Mode d’Emploi » est maintenant disponible ! Pour en savoir plus sur ce qu’il contient, cliquez ici, ou téléchargez gratuitement le 1er chapitre pour vous faire une idée :

 

41 Commentaires

  • D'encre et de sel

    Salut Élodie!
    Cette série d’article est vraiment très intéressante pour une illustratrice en herbe comme moi (et pour des tas de gens, j’en suis certaine). Je travaille dans la fonction publique et je commence a développer à côté une activité d’illustratrice en free lance. Quel casse-tête, c’est terrible. J’ai tellement galérer pour savoir par quoi commencer! Impossible de trouver une documentation claire sur le sujet ou une personne vers qui se tourner. En plus il y a tant et tant de statut différent!!! Et tant de questions : URSSAF, pas URSSAF, comment déclarer ses impôts, comment faire une facture, peut-on vendre sur une plateforme comme ETSY?…
    Je ne sais pas si j’ai eu raison mais j’ai constitué un dossier auprès de la Maison Des Artistes. J’espère qu’ils m’accepteront… On verra bien.
    En attendant c’est vraiment bien ce genre de partage d’expérience. Merci à toi 🙂
    Bises!

    Mélissa

    • elodie_2016

      Bonjour Mélissa 🙂 Merci pour ton commentaire. Lundi prochain un nouvel article sur les démarches administratives pour se mettre à son compte sera publié sur le blog. Et pour le reste, je note tes questions pour en faire le sujet de prochains articles à venir pour en faire profiter tout le monde 😉 Bonne journée

  • Carole

    Bonjour Élodie,
    Merci pour cette série d’article, ça donne du courage et des repères, c’est super !
    Je serais ravie d’en apprendre plus sur ta gestion de ton temps libre en plus de ton temps de travail. Avoir l’expérience de quelqu’un d’autre permet toujours d’apprécier certains points auquel on n’aurait pas forcément pensé tout seul.

    Bonne journée,

    Carole

    • elodie_2016

      Merci pour ton commentaire Carole ! Oui c’est une bonne idée d’article j’y avais un peu pensé justement ! En ce moment les articles sont un peu espacés mais j’espère retrouver un bon rythme prochainement ! 🙂

  • Miryam PERRIN

    Bonjour, Elodie !

    Etant fraîchement diplômée en arts numériques et ayant quelques petits projets et quelques propositions dont une sérieuse pour le moment, je cherchais comment me lancer dans l’aventure de l’illustrateur freelance et légal sans savoir comment faire. Ton article est très encourageant et je suis pressée de découvrir la suite pour m’élancer enfin. 🙂

    Merci pour tout !

    • elodie_2016

      Merci beucoup d’avoir pris le temps de m’écrie un petit mot Miryam 🙂 Malheureusement je n’ai pas eu trop le temps d’écrire de nouveaux articles ces derniers temps, mais je t’invite à lire ou relire les articles de la catégorie FREELANCE TIPS (1 et 2) où je donne plein de petits conseils pratiques ! 😉 Bonne journée,

  • Maëlle

    Bonjour Élodie, merci pour ces conseils si précieux et rares. Je suis illustratrice depuis 5 ans environ mais j’ai gardé un boulot alimentaire à côté, plus les années passent et plus les projets d’illustrations se multiplient, j’avoue que je ne m’en sors plus, je suis débordée car je ne me suis pas encore lancée comme toi, j’ai une famille et j’ai trop peur de nous mettre en difficulté si du jour au lendemain je ne trouve plus de clients, mais j’ai aussi peur de crouler sous une montagne de boulot… Tant de contradictions… mon cœur balance … j’espère un jour pouvoir me lancer et réaliser mon rêve que je commence à frôler mais auquel je n’arrive pas à m’agripper. Merci en tout cas… Maëlle

    • elodie_2016

      Ah oui ce n’est pas facile lorsque l’on a une famille à assumer. Je ne peux que te conseiller de garder ton boulot alimentaire tant que l’illustration ne te permet pas d’en vivre… L’illustration est un métier qui fait rêver, mais il ne vaut mieux assurer ses arrières au maximum avant de se lancer à mon avis. Si tu te sens débordée par tes commandes d’illustration, peut-être que c’est le moment pour toi d’envisager d’augmenter tes tarifs et ainsi faire un peu moins d’illustration pour te dégager du temps ?

  • Gahell

    Merci beaucoup Ëlodie pour cet article inspirant et éclairant;
    je vous ai découverte il y a peu, par hasard sur Pinterest, et j’apprécie vos travaux (bien qu’à la base je ne sois pas intéressée par l’univers de la mode, votre style m’a interpellé) et j’hésite à me lancer davantage dans l’illustration, à ouvrir un site avec un portfolio…(déjà pour commencer). En tout cas, depuis quelques temps j’accorde beaucoup plus d’importance à mes dessins, j’y consacre plus de temps, j’en parle plus autour de moi et suis encouragée à aller plus loin. J’ose rêver (je me censure moins) et votre article m’éclaire beaucoup sur le métier d’illustratrice qui m’attire irrésistiblement. Je n’ai malheureusement pas fait d’études supérieur dans le domaine de l’art et du graphisme, j’ai été mal orientée et j’en paye les conséquences aujourd’hui, je suis en pleine errance professionnelle, mais le dessin m’aide à garder le sourire et vos précieux conseils me confortent dans l’idée que rien n’est impossible. Donc je tiens à vous remercier. il est vrai que comme l’a si bien dit Melissa il existe très très peu d’articles sur le sujet.
    Au plaisir de vous suivre.

    • elodie_2016

      Merci pour ton commentaire Gahell !
      Tu as raison d’oser rêver ! Il faut croire en ses rêves et se dire que la seule limite à ce qu’ils se réalisent, c’est soi-même 🙂
      J’étais comme toi au départ, partant de rien et n’ayant aucune idée de ce qui m’attendait, et je n’ai jamais regretté mon choix ! 🙂

      • Gahell

        Merci beaucoup pour ta réponse, cela me donne confiance

        Ayant réfléchi à mon projet: j’aurai besoin d’être un peu accompagnée et de revoir les bases donc j’ai pensé à m’inscrire à l‘EDAA école de design d’arts appliqués à distance : mais j’ai du mal à me faire un avis sur cette école, ils divergent beaucoup sur internet, et les plus négatifs ne sont pas à jour donc je ne sais pas ce que je dois en penser.
        connais-tu cette école ?

        Merci par avance pour ton avis
        et au plaisir de te suivre
        Cordialement
        Gahell

        • elodie_2016

          Désolée Gahell, je ne vais pas pouvoir t’aider car je ne connais pas cette école. Personnellement j’ai été à l’ECV de Bordeaux. Bonne continuation 🙂

          • gahell

            merci quand même, je vais bien voir ce que ça donne, de toute façon c’est juste une béquille, un trampoline pour démarrer et me pousser un peu, je n’en attends pas un grand diplôme prestigieux

  • Natalia Riabinina

    Bonjour, Elodie! Merci bien pour cet article, c’est très utile et encourageant. Je hate de lire les suivants.

    • elodie_2016

      Bonjour Natalia !
      Merci pour ton petit mot ça me touche beaucoup ! En ce moment je suis en train d’écrire un livre digital à destination des illustrateurs en herbe, du coup les nouveaux articles se font un peu attendre… Si ça t’intéresse et que tu souhaites accéder aux coulisses de l’ebook, tu peux le faire en t’inscrivant ici : http://bit.ly/ebook-launch

      Bonne journée 🙂

  • #BLOODYJENN

    Bonjour Elodie. Sur le conseil d amis j envisage de garder mon activité salariée a mi temps et de développer une activité d illustratrice a côté en microentreprise .Mais comment savoir si j ai vraiment assez de talent ? Une centaine de followers sur Instagram er FB sont ils assez ? Comment être sûr qu on à  » le truc » et au on ne fait pas juste des gribouillis ? !!

    • elodie_2016

      Bonjour,

      Effectivement le partage de ton travail sur les réseaux sociaux est un bon moyen d’avoir un retour. Tu devrais essayer de poster également sur des forums de dessin pour avoir un avis constructif et des avis. Est-ce que tu connais Café Salé ? A mes débuts j’y postais mes illustrations pour avoir des avis et ça m’a été très utile pour m’améliorer et prendre confiance en moi 🙂

  • Naomi

    Bonjour Elodie. Bravo pour tes articles, ça fait vraiment du bien de sentir que c’est possible et pas seulement idéaliste !
    Je souhaite télécharger ta « fiche de réflexion » mais même en laissant mes coordonnées je n’y ai pas accès… Y a-t-il une astuce ?
    Merci en tout cas, j’aimerais faire ma place dans ce milieu, j’espère d’ici peu. Des articles comme les tiens sont une aide précieuse 🙂

    • elodie_2016

      Hello Naomi,

      J’ai vu dans Mailerlite que tu avais cliqué sur le lien pour accéder à la librairie, la fiche de réflexion ainsi que tous les autres freebies se trouvent dedans et le mot de passe se trouve dans le mail que tu as reçu de ma part. Et n’oublie pas d’autoriser mon adresse mail pour recevoir mes prochains freebies !!! 😉

  • naomi

    Merci ! 🙂

  • Daily Kat

    Merci beaucoup pour tous ces bons conseils ! Je me pose beaucoup de questions sur la façon de se faire connaitre tout en restant authentique. Tes articles m’encouragent vraiment à persévérer et à me dire qu’à force de travail, je pourrais faire de mon métier un temp plein !

    • elodie_2016

      Merci pour ton commentaire ! La question de la visibilité est justement un thème que j’aborde dans le 1er chapitre de mon ebook si ça t’intéresse ! 🙂 (disponible gratuitement sur la page de l’ebook)

  • Inès

    Hello Élodie !
    Merci infiniment pour ton article, j’ai longtemps hésité avant de me lancer dans l’illustration en tant que freelance par peur et parce que j’ai pu avoir que des retour négatif sur les inconvénients de ce mode de travail mais ça fait du bien d’enfin voir un peu de positivité.
    Je suis carrément reboosté et déterminé !

    • elodie_2016

      Merci beaucoup pour ton petit mot et ravie que tu sois reboostée !:)

  • zara

    bonjour merci pour ton article, mais j’ai une question comment as tu fait pour te faire connaitre, c’est-à-dire comment des clients sont venue vers toi comment t’on t’ils découverts ?

    bonne journée

  • Joly Céline

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce blog qui est très bien fait, complet et très agréable à lire. Je n’ai pas encore tout lu, mais cela me permet de faire du tri dans mes idées, de prendre des notes et je commence tout doucement à y voir plus clair! Ce n’est pas évident de savoir comment se lancer, si c’est une bonne idée, etc. Je poursuis ma lecture et encore merci!

    • elodie_2016

      Je t’en prie ! Et surtout n’hésite pas si tu as des questions ! 🙂

  • Elsa

    Bonjour, je me suis inscrite à votre newsletter il y a un peu moment et de plus en plus j’ai envie de me consacrer à l’illustration ..mais je suis autodidacte, je ne sais pas trop comment cerner mon style et dans quel domaine. Comment as tu fais pour savoir ce que tu voulais produire au départ ? Comment as tu pu « juger » tes illustrations ?
    Merci à toi 🙂

    • elodie_2016

      Bonjour Elsa,

      Merci pour ton commentaire ! Pour moi non plus ça n’a pas été simple de cerner mon style au départ car indécise comme je suis de nature j’aimais plein de styles différents (du style cartoon au style réaliste). J’ai passé quelques mois à tester tout un tas de techniques différentes, et à poster mes créations en ligne sur des forums et sur les réseaux sociaux. Mon style réaliste a remporté beaucoup plus d’éloges que mon style cartoon, et en plus de cela, je me sentais beaucoup plus à l’aise dans ce style. Pour trouver ton style, tu dois te demander ce que tu aimes dessiner dessiner le plus et das quel style / technique. Ensuite, tu peux aller faire un tour sur les différents sites d’agents d’illustration pour analyser les styles des illustrateurs qui pourraient s’apparenter au tien, et quels genre de projets ils réalisent. Tu peux aussi adapter ton style en fonction des marques avec qui tu rêves de travailler en analysant le travail des illustrateurs qui ont déjà collaboré avec ces marques. J’espère que cette réponse te sera utile ! 🙂

  • Patricia

    Hello Elodie,
    Un grand merci pour tes articles et surtout sent toi légitime ! Tous tes petits commentaires, observations, astuces sont justes et bien vu… ceux qui trouveraient à redire ou te jugeraient, et bien ils n’ont qu’à pas les lire !
    J’ai commencé le free lance il y à déjà 20 ans comme designer textile, styliste et illustratrice. Pendant 8 ans ça marchait très bien et puis je suis devenue maman (solo) et là ça été une autre histoire ! Aujourd’hui ma fille a 10 ans, je reprends le taureau par les cornes et tu m’y aide! Quand j’ai commencé, les réseaux sociaux n’avaient pas l’importance qu’ils ont aujourd’hui ( je crois que ça n’existait même pas ! lol) et je dois rattraper tous ça!
    Donc un grand merci pour ton partage.

    • elodie_2016

      Merci pour ton petit mot Patricia ! Oh oui j’imagine que le monde numérique a dû bien changer depuis le temps, mais c’est tant mieux, cela signifie qu’il y a de plus en plus d’opportunités de promouvoir son travail en ligne et de toucher davantage de personnes ! Et en plus c’est complètement gratuit ! 🙂 Bonne continuation à toi et à bientôt 😉

  • Dominica

    Je pense depuis une petit moment à suivre des études qui pourrait déboucher sur ce métier.
    Je travail pour le moment dans l’administratif/ aide-comptable, je pense qu’il est temps pour moi et ton article me le confirme.
    Je te remercie!

    • elodie_2019

      Je t’en prie ! Si c’est ton rêve je ne peux que t’inviter à le suivre ! 🙂 Je t’envoies plein de bonnes ondes 😉

  • Ruth

    Bonjour Elodie!
    Merci pour tous tes précieux conseils.
    Aurais tu des groupes Facebook américains à me conseiller sur l’illustration? (ou anglo-saxon de manière générale…l’Australie et la Nouvelle Zélande m’intéressent aussi ;-))
    Merci beaucoup!
    Ruth ZYZ

    • elodie_2019

      Bonjour Ruth, merci beaucoup 🙂 Malheureusement non je suis désolée je ne vais pas pouvoir t’aider à ce niveau là. :/

  • Hanneton

    Message peu constructif, mais c est ENORME ce que tu fais! Merci merci merci!

    • elodie_2019

      Message peu constructif mais qui fait énormément plaisir !!! Merci beaucoup 🙂

  • Anaïs

    « Lancez-vous ! À un moment donné, il faut arrêter de se chercher des excuses et oser vous lancer ! »
    eh eh… ok! c’est parti! 🙂 Merci infiniment Ëlodie pour ce partage si riche, positif et plein de passion. Le chemin dans lequel je vais me lancer semble sinueux et cabossé et pourtant quand je lève la tête j’y vois de magnifiques fleurs, la légèreté du vol des papillons et le bruissement des feuilles. Encore merci!

    • elodie_2019

      Merci à toi pour ton petit mot et bonne journée 🙂

Poster un commentaire