Devis illustration – Combien vendre ses dessins ?

Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
Aujourd’hui, je vous retrouve avec un nouvel article dans lequel je vais tenter de vous aider à rédiger votre premier devis en illustration. Je tiens à préciser que dans cet article je vais parler de ce que je connais c’est à dire l’illustration qui englobe plusieurs types de commande (éditoriale, corporative, commerciale, etc…) mais qui n’a rien à voir avec la bande dessinée ou le livre pour enfant.

J’avais envie d’écrire sur ce sujet depuis longtemps car je trouve que c’est un thème très tabou sur lequel il est difficile de trouver des informations sur le net ou ailleurs. Je me souviens parfaitement, qu’à mes débuts (avant d’avoir un agent qui rédige mes devis pour moi), je pataugeais totalement dans la semoule.

Et finalement, lorsque que j’ai enfin su comment rédiger un devis et pris connaissance des tarifs appliqués sur le marché, j’ai eu l’impression qu’un tout nouveau monde s’ouvrait à moi !

Je me revois il y a 7 ans lorsque j’ai fait signer mon tout premier devis : Hourra ! J’avais enfin trouvé mon tout premier client, et dans ma tête, cela faisait de moi officiellement une ILLUSTRATRICE ! Champagne !

Je venais de quitter mon travail dans le dessin animé 3d quelques mois plus tôt, et depuis je passais énormément de temps à dessiner dans le but de trouver mon style et de mettre en ligne mon tout premier portfolio. Tous ces efforts allaient enfin être récompensés par l’aboutissement d’une première commande dont le montant s’élevait à… Tadam !

97,50 euros.

 
Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
 
À ce moment là, je n’avais aucune idée des prix du marché ni des différentes charges que j’allais bientôt devoir payer en tant que freelance et qui allaient vite faire fondre mes 97,50 euros comme neige au soleil. Je ne connaissais rien des tarifs en vigueur et je me sentais complètement démunie. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir tenté de trouver des informations à ce sujet sur le net et même acheté des livres en espérant y trouver des réponses claires et surtout simples à appliquer. Mais tout ce que j’y trouvais me semblait vague, compliqué et surtout pas adapté à l’illustration. La plupart du temps on trouvait des formules du type :

(Taux horaire × Nombre d’heures) + cession de droits = Tarif de la prestation

D’accord… Mais comment je peux appliquer ce calcul si ma technique d’illustration est fastidieuse et qu’elle me prend beaucoup de temps ? Parce qu’en gros le problème avec cette formule, c’est qu’elle récompense la lenteur…

Tenez, par exemple prenez deux illustrateurs qui ont deux styles totalement opposés et un même taux horaire de 80 euros/heure. Ces deux illustrateurs reçoivent la même commande d’illustration pour un portrait sur 1/2 page dans magazine :

Le premier illustrateur  qui est plutôt rapide passe 4h soit : 80 x 4 = 320 euros
Le deuxième illustrateur passe 12 h soit :  960 euros

Bien entendu, ce n’est pas parce que le deuxième illustrateur est plus lent qu’il est moins bon que le premier, il a juste un style différent qui lui demande plus de temps d’éxécution. Mais est-ce que vous pensez que le magazine en question serait prêt à dépenser 960 euros pour une illustration soit le triple du tarif du premier illustrateur pour la même commande ? (dans cet exemple je ne parle pas des droits d’utilisation car pour les illustrations éditoriales, les droits sont souvent inclus dans le prix total). La réponse est non bien sûr car les magazines ont un budget à respecter et qu’ils ont dans 90% des cas une idée précise du prix qu’ils sont prêts à investir pour une commande.

À mes débuts,  je dessinais en pointillé alors autant vous dire que je ne comptais pas mes heures et que je me trouvais plutôt dans la situation du deuxième illustrateur. Et malgré mon manque d’expérience, je voyais bien que dans mon cas, la formule citée plus haut ne pouvait pas s’appliquer. Ceci dit, je ne la critique pas, mais je la pense plus adaptée aux graphistes et aux webdesigners. Mais pour les illustrateurs, les choses fonctionnent différemment.

Alors comment rédiger un devis adapté aux prix du marché ? Combien vendre ses illustrations ?
 
Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
 
Dans cet article je vais tenter de répondre à ces questions mais en plus, je vais vous donner une série de 5 étapes faciles à suivre qui vous guidera lors de la rédaction de votre devis, du début de la discussion avec votre client jusqu’à la signature de votre devis. Mais avant de commencer, vous devez savoir que le prix d’une illustration est fixée comme ceci :
 
Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
 
Le coût de la production est assez facile à estimer car il est évalué en fonction du format (à l’étape 4 de cet article, je vous donne quelques exemples). En ce qui concerne les droits d’utilisation, le tout est de comprendre que vous ne vendez pas une oeuvre d’art ou un objet quelconque, par conséquent ce n’est pas la qualité de votre illustration qui est évaluée, mais le droit de la reproduire et de la diffuser selon des conditions pré-établies dans votre devis. De ce fait, plus le client exige de droits et d’utilisation, plus votre estimation sera élevée. C’est aussi simple que cela. Et ce sont justement ces droits qui sont les plus difficiles à estimer.

Pour y voir un peu plus clair, il faut savoir que l’illustration de mode se divise en 3 type de license selon lesquels les droits d’utilisation seront plus ou moins élevés.

1. Illustration éditoriale :

Magazines, journaux, etc… (droits d’utilisation souvent inclus dans le prix global)

2. Illustrations corporatives :

Présentation de projet en interne, pas d’usage commercial (droits d’utilisation variables)

3. Illustration d’image de marque :

Logo, illustration pour un packaging, etc…

3. Illustration publicitaire :

Campagne publicitaire (les droits d’utilisation peuvent exploser, il n’y a pas de limite !)

C’est important dans un premier temps de bien identifier le type de license auquel vous avez à faire, et vous verrez qu’avec le temps et l’habitude, cela vous donnera rapidement une fourchette globale de tarifs pour les droits d’utilisation à appliquer pour votre client.

Maintenant voyons les deux cas de figure que vous pouvez rencontrer lorsqu’un client fait appel à vous :

A – Le client est venu vers vous avec une idée très précise du prix qu’il est prêt à mettre et vous l’annonce directement. Dans ce cas là, le plus gros du travail est fait, et même si vous pouvez essayer de négocier un peu, le prix final ne devrait pas être beaucoup plus élevé que le montant proposé initialement. L’avantage c’est que vous allez gagner du temps, et qu’en plus à la longue, ce genre de demande vous permettra d’évaluer les prix du marché et de savoir si un client essaie de vous flouer ou non.

B – Le client vous demande de lui donner une estimation de prix : Dans ce cas, c’est plus compliqué car vous n’êtes pas en position de force. Votre client a forcément une petite idée du prix qu’il est prêt à mettre, mais il veut le garder pour lui dans le cas où vous lui proposeriez une offre plus basse. Imaginez qu’un client vous contacte pour une illustration qu’il estime à 2000 euros et que vous lui proposiez un devis d’un montant de 300 euros seulement, il aurait gagné 1700 euros donc ça ne lui coûte rien d’essayer, c’est humain… Mais pour vous c’est de l’argent perdu que vous auriez pû gagner. Et c’est pour cela qu’il est important de poser les bonnes questions à votre client afin d’avoir toutes les cartes en votre possession pour faire votre estimation.

Vous commencez à y voir un peu plus clair ? (j’espère ! 🙂 )

Maintenant nous allons voir ensemble les étapes à suivre pour évaluer votre projet et rédiger votre premier devis. Vous trouverez également le guide qui vous aidera à suivre chacune de ces étapes + un devis type + 4 exemples de devis réels.

Si vous êtes déjà abonné(e) à la librairie, cliquez-ici pour y accéder et télécharger votre guide, sinon cliquez sur la bannière ci-dessous.
 
Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
 

Étape 1 : le brief

Avant de commencer toute discussion, vous devez récolter le maximum d’informations sur le travail demandé auprès de votre client. C’est important afin de ne pas avoir de mauvaises surprises et d’être obligé(e) de revenir plusieurs fois poser des questions, ça ne fait pas très pro 🙂 . Le but est d’obtenir tous les renseignements nécessaires pour rédiger votre devis et d’éviter d’oublier des détails importants que vous ne pourrez plus facturer une fois le devis établi et signé. Donc n’hésitez pas à poser le maximum de questions et de relire plusieurs fois ce que votre client vous demande.

exemple : Il y a quelques jours, une cliente m’a commandé une illustration pour son lookbook de robes. Elle m’a expliquait qu’elle souhaitait seulement les droits pour une utilisation numérique pour une future campagne de crowdfunding. À priori je pensais qu’elle comptait uniquement diffuser mon illustration sur le web, seulement, en la questionnant davantage, j’ai compris qu’elle souhaitait également les droits pour imprimer mon illustration sur des cartes postales (toujours pour sa campagne de crowdfunding).

Vous vous souvenez de mon kit pratique de l’illustratrice organisée dont je vous parlais ici, il contient une fiche ‘Gestion de commandes’ qui pourrait vous être utile pour noter les informations de votre client.

1. Description du projet :
. Brief global : Dans quel but votre client a besoin de votre illustration ? (ex: pour un catalogue, une campagne publicitaire, un magazine, etc…)
. Brief plus détaillé : Contenu détaillé de l’illustration, ajoutez le plus de précisions possibles
. Style : Demandez à votre client de vous envoyer des références de votre portfolio qui lui ont plû. Cela vous aidera à déterminer la complexité de l’illustration à produire et le temps que vous allez y passer.

2. Spécificités techniques :
. Format maximum d’utilisation (A4, A3, 1/4 page, etc…)
. Résolution (300 dpi, 72 dpi, etc…)

3. Matériel fourni par votre client :
Photos, références etc… (demandez lui tout ce qui peut vous être utile pour votre illustration)

4. Date butoire :
Si votre client s’avère être pressé et qu’il exige de vous beaucoup de travail en peu de temps, vous devrez envisager sérieusement d’augmenter vos tarifs.

5. Budget :
Comme vu plus haut, parfois votre client vous annoncera de but en blanc son budget, et parfois non. Avant de vous lancer dans la rédaction fastidieuse d’un devis, essayez de le sonder au mieux pour connaître ses attentes de prix à la louche. Peut-être qu’il ne saura pas vous répondre mais au moins vous aurez essayé.
 

Étape 2 – la notoriété de votre client

Et oui, on n’applique pas les même tarifs pour une jeune créatrice qui vient de se lancer qu’à Dior ou Ladurée. Je vous vois venir : ‘Mais alors il faut fixer les prix à la tête du client ?’ Pas vraiment, mais le principe veut que si vous travaillez pour une plus grande entreprise, vous devriez la facturer proportionnellement. Et à l’inverse, il est plus complaisant d’annoncer des prix plus doux à une petite entreprise. Je ne vous dis pas de pratiquer un grand écart de prix, mais d’envisager de moduler judicieusement vos tarifs.
 
Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
 

Étape 3 – l’utilisation de votre illustration

C’est l’étape la plus importante ! Comme vu plus haut, les droits d’utilisation peuvent faire exploser votre devis. N’hésitez pas à demander le maximum de détails à ce sujet à votre client et à bien les noter dans votre devis. Ils varient en fonction de la diffusion de votre illustration et il doivent avoir une date de fin. Cet aspect m’était très difficile à comprendre au départ, et du coup j’avais du mal à l’expliquer à mes clients qu’ils ne pouvaient pas se servir de mon illustration comme bon leur semblait. Le plus simple pour bien comprendre, c’est d’imaginer ces droits d’utilisation comme une location : Le client ‘loue’ votre illustration selon des critères établis dans votre devis, et lorsque ces droits sont terminés, vous avez parfaitement le droit de ré-utiliser cette illustration pour un autre client !
 
Critères pour évaluer les droits de votre illustration :
1. License : corporative, commerciale, éditoriale (je vous parle des différentes licenses un peu plus haut)
2. Support(s) : magazine, application, web, catalogue etc…
3. Territoire : France, Europe, Monde (pour le net, essayez de déterminer l’audience du site internet, est-elle française, mondiale ?….)
4. Durée : 1 mois, 1 an, etc… (si votre client exige des droits infinis, faites-lui comprendre que la note sera plus salée)
 
Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
 

Étape 4 – évaluation rapide des coûts

À ce stade, vous devriez avoir pas mal d’informations pour commencer à rédiger votre devis. Mais avant de le mettre en page et afin d’éviter d’y passer trop de temps inutilement, je vous conseille d’envoyer votre estimation en 3 lignes à votre client, du style :

Production :
1 illustration A4 / 450 €
2 x illustrations A3 (1000 € l’illustration) / 2000 €

Droits d’utilisation :
Support A : Site web / 1 an / 1000 €
Support B : catalogue / 1 mois / 300 €

Total : 3750 €

Si votre client vous a donné son budget dès le départ et qu’il vous parait raisonnable, vous pourrez établir votre devis en fonction en répartissant équitablement les coûts.

Exemple de demande :
Un client vous contacte pour une illustration A3 de promotion pour la Saint Valentin. Cette illustration sera diffusée sur son site internet, réseaux sociaux, packaging et dossier de presse pour une durée d’un an dans le monde entier. Il vous annonce que pour tout cela il a un budget total de 10000 euros à prendre ou à laisser. Voici un exemple d’estimation rapide :

Production :
1 illustration A3 / 1500 €

Droits d’utilisation :
Support A : Web / 1 an / Monde / 2000 €
Support B : Packaging / 1 an / Monde / 5000 €
Support C : Dossier de presse / 1 an / Monde / 1500 €

Total : 10000 €

Dans le cas où vous n’avez aucune indication de budget (même après avoir essayé de soutirer des informations à votre client !), c’est plus compliqué, car rien ne vous permet de savoir si le client connait les prix du marché. Peut-être s’attend-t-il à ce que vous dessiniez 10 illustrations pour lui pour un budget de 150 euros (ça m’est déjà arrivé). Dans ce cas la petite estimation rapide en 3 lignes par mail prend tout son sens et vous et votre client gagneront un temps précieux ! Si le client a passé tous les tests (je rigole) vous allez pouvoir sérieusement commencer votre estimation. En ce qui concerne le prix de production, pour vous guider voici quelques exemples rééls de prix que j’ai pû constater :

Exemples prix de production :
Illustration A3 : 1000 euros
Illustration 2000 px x 2000 px : 400 euros
Illustration A4 : 400 euros
Illustration A4 : 300 euros
Illustration A4 : 430 euros
Illustration A4 : 750 euros
Illustration A4 (pour une commande de 15 illustrations) : 250 euros
Illustration 1/2 page : 325 euros
Illustration 1/4 page (pour une commande de 40 illustrations) : 120 euros
Illustration 10 x 12 cm : 350 euros
Illustration pleine page : 600 euros

Si pour la production les prix sont plus ou moins constants, en revanche, pour les droits d’utilisation, chaque projet est différent et il n’y a pas de recette magique malheureusement. Ce n’est qu’avec le temps que vous vous arriverez à vous familiariser avec ces tarifs en vous basant sur vos anciens projets. Dans mon petit guide, je vous donne quelques exemples réels de devis incluant les droits d’utilisation qui pourront vous aider à rédiger vos propres devis.
 
Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article
 

Étape 5 – négociation et rédaction du devis final

Le plus gros du travail est fait ! Maintenant votre client va peut-être revenir vers vous pour vous demander de baisser votre prix, c’est le moment d’entrer dans la phase des négociations. Si votre client vous demande de baisser votre prix, la clef est de proposer vos conditions: 10 illustrations au lieu de 15, droits d’utilisation d’1 an au lieu de 2, etc… À vous de voir en fonction de la baisse de prix demandée par votre client et de ce qui vous semble raisonnable. Surtout, restez aimable, flexible et courtois(e), le client est roi ne l’oubliez pas. Envisagez également de baisser votre prix de production par illustration si le client vous fait une grosse commande, mais gardez à l’esprit qu’en dessous de 150 euros / illustration, le jeu n’en vaut plus la chandelle et vous travaillerez à perte.

Vous allez maintenant pouvoir rédiger au propre votre devis dans le logiciel de votre choix. Personnellement j’utilise Illustrator, mais je ne suis pas un bon exemple 🙂 . Je vous conseille Indesign (beaucoup plus simple pour la mise en page) pour créer de jolis devis qui enverront une image professionnelle et créative à vos clients. Commencez par reprendre toutes les informations obtenues à l’étape 1 (1. Description du projet, 2. Spécificités techniques, 3. Matériel fourni, etc…). Ne lésinez pas sur les détails, vous pouvez même faire directement des copié-collé à partir des mails de votre client pour reprendre exactement ses mots et ne pas risquer de faire une mauvaise interprétation. Essayez d’être le plus transparent possible afin de mettre en confiance votre client et que celui-ci comprenne au mieux et accepte vos tarifs.

Ensuite n’oubliez pas d’y rajouter ces précisions importantes :

Votre processus : Expliquez en 2 lignes comment va se dérouler le projet (ex :envoi du 1er sketch + 1 à 2 modications incluses + envoi illustrations finale).
Modifications : Indiquez le nombre de modifications incluses dans votre tarif et mentionnez le fait que que toute modification supplémentaire sera facturée.
Utilisation : Mentionnez que toute utilisation sur tout autre support fera l’objet d’un nouveau devis.

Votre devis est prêt ? Bien. Enregistrez-le en pdf non modifiable et demandez à votre client de vous le renvoyer signé. Dans votre mail, soyez aimable et montrez votre enthousiasme ! Et surtout, ne commencez jamais un projet tant que vous n’avez pas reçu votre devis signé ! Vous pouvez si vous le souhaitez demander un acompte de 50% de la somme à la réception du devis. Personnellement je n’en demande pas car je pars du principe que si l’échange avec mon client a été bon jusque là et qu’il n’a pas bondi lorsque je lui ai envoyé ma première estimation, alors je peux lui faire confiance.
UPDATE | Désormais je demande systématiquement un acompte de 50% à la signature du devis pour me protéger des mauvais payeurs.

Un mot sur les projets annulés :

Il se peut que lors du processus, votre client abandonne le projet ou ne vous donne tout simplement plus aucune nouvelle. Ne vous découragez pas, même si ce n’est pas facile et très frustrant, essayez de ne pas prendre les choses trop à coeur. Dans ce métier, il ne faut pas être trop susceptible car ce genre de choses arrivent très souvent malheureusement alors il vaut mieux s’y habituer. Personnellement j’ai pour habitude de ne jamais parler de projet même les plus fous à mes proches tant que le devis n’est pas signé ! C’est ma manière de ne pas trop m’investir émotionnellement et de ne pas être trop déçue dans le cas ou le projet n’aboutirait pas. Et c’est aussi un peu par superstition j’avoue. 🙂

Et les royalties alors ? :
Si vous travailliez pour l’édition (livre ou papeterie), vous serez la plupart du temps payée en royalties. C’est à dire que vous toucherez un pourcentage sur les ventes. L’éditeur vous envoie alors tous les trimestres un récapitulatif sous forme de tableau de vos ventes, et vous demande de lui envoyer votre facture. Personnellement avec le temps je me suis rendue compte que c’était quelque chose de très compliqué à gérer et surtout à suivre. À moins d’être super assidu(e), vous pouvez vite perdre le fil. C’est pourquoi je vous conseille d’essayer d’obtenir une avance sur les royalties’ non remboursable même si le tirage n’atteint jamais le seuil requis pour le pourcentage sur les ventes.


Pour finir, je souhaitais vous dire un mot sur le travail gratuit :

Il n’est pas rare que les marques fassent appel à plusieurs illustrateurs en même temps pour faire ce qu’ils appellent un ‘test’ gratuit. Ou pire, il peut arriver qu’un client se présente à vous avec un budget ridicule (ou même pas du tout de budget !) avec pour seul argument que travailler pour lui vous fera de la pub et que vous pourrez le mettre dans votre portfolio. Refusez catégoriquement !
 
L’illustration est un boulot comme un autre et devrait être considéré comme tel. Personnellement, j’ai toujours refuser de travailler gratuitement par principe (même pour de très grandes marques) et je vous conseille fortement d’en faire autant.
 
J’estime que tout travail mérite salaire et qu’accepter ce genre de requête ne fait qu’encourager les marques à continuer dans ce sens. De plus, le fait d’accepter de travailler pour 3 fois rien peut sérieusement affecter à la longue vos tarifs et votre réputation, mais également ceux des autres illustrateurs !
 
Je ne m’étendrai pas sur ce sujet ici (car sinon cet article n’aura jamais de fin ! 🙂), mais si vous ne connaissez pas, je vous conseille d’aller jeter un œil au site ‘Mon maçon était illustrateur’ qui met en images de façon humoristiques les déboires des illustrateurs face aux clients.

Et voilà, j’espère que ces étapes vous aideront à rédiger judicieusement votre premier devis ! Et désolée si cet article n’en fini plus, je voulais vraiment tout vous expliquer sans rien oublier ! Laissez un commentaire ci-dessous pour me dire à quelle étape vous êtes ou pour poser vos questions. C’est à vous de jouer maintenant !

Devis Illustration - Combien vendre ses dessins ? | Si vous voulez savoir quel prix demander pour vos illustrations mais que vous vous sentez bloqué(e) par le manque de références et d'informations à ce sujet, alors je vous invite à lire cet article ! Vous y trouverez 5 étapes faciles à suivre pour les illustrateurs qui vous aidera à rédiger votre devis selon les prix du marché + des exemples de devis réels comme référence - Cliquez pour découvrir l'article

Pour continuer la lecture, je vous conseille de jeter un oeil à cet article : Comment débuter dans l’illustration de mode ?


En ce moment je travaille à l’écriture d’une future formation en ligne à destination des illustrateurs. Il y a quelques jours, j’ai envoyé un sondage auprès de milliers d’illustrateurs (tu en faisais peut-être partie ?) afin de mieux cerner leurs attentes. Si tu veux toi aussi partager ton opinion et répondre à ce sondage ça se passe ici
.

 

108 Commentaires

  • Oe

    C’est un très chouette article que je garderai près de moi dès que je devrai faire un devis!

    Je partagerai ça à mes compagnons illustrateurs dès que j’en ai l’occasion, bravo!

    • elodie_2016

      Merci 🙂

    • sarah

      merci pour ce partage, c’est vraiment très instructif, pédagogique et utile,
      idem un article que je garderais dans un onglet à dispo !

      • elodie_2016

        Merci beaucoup de prendre le temps de m’écrire un petit mot Sarah ! 🙂

    • Cecile

      Merci Elodie,

      C’est vraiment très clair et très enrichissant.
      Cela me fait réfléchir sur d’autres tarifs: ceux qui concernent des illustrations originales pour des particuliers, objet unique donc… J’ai l’impression que cela peut varier dans une marge super large…. Pas évident à estimer je l’avoue! Auriez-vous quelques conseils?

      • elodie_2016

        Bonjour Cécile, alors pour les illustrations originales, c’est une toute autre histoire. Je te conseillerai de consulter des sites de galeries et aussi de voir quels tarifs tes concurrents appliquent.

  • Léa

    Merci beaucoup Elodie, j’ai attendu ton article avec impatience et je le répète tu es géniale!

    • elodie_2016

      Merci beaucoup Léa, ça me touche énormément, j’espère que l’article te sera utile 🙂

  • Layla

    MERCI !! Je pense que grâce à vous je vais ENFIN y voir plus clair (et pourtant je suis illustratrice depuis 5 ans…)
    Bonne continuation !!

    • elodie_2016

      Je suis contente de savoir que mon article t’a permis d’y voir plus clair 🙂

  • Meg

    Merci beaucoup de nous partager cet article! C’est rare de trouver des explications sur les devis avec des exemples clairs et de vrais chiffres! C’est parti pour le business. 😉

    • elodie_2016

      Oui je sais, et je cherchais ce genre d’infos sans succès lorsque j’ai commencé, c’est pour cela que j’ai voulu écrire cet article 😉

  • Sow

    C’est extra, Merci de ce partage, ton travail est remarquable et de grande qualité. Féminin, subtil et appliqué.
    C’est toujours un grand Chaos à chaque commande pour estimer le travail, nous travaillons avec notre cœur et acceptons souvent de nous sous estimé ( financièrement parlant ) car il faut bien manger..
    Et cela à mesure du temps est au détriment de notre confiance en nous et l’estime de soi. Alors que nous faisons, du sur mesure, en pièce unique, et que il n’y à qu’une personne au monde qui peux réalisé cela, et nous devons constamment nous justifier, et le garagiste qui prends 90€ de l’heure, non..
    Merci d’avoir pris ce temps pour cet article et de partager cela inconditionnellement.
    C’est un cadeau pour tous les illustrateurs artistes que tu as fais 🙂 Belle continuation !

    • elodie_2016

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de laisser un commentaire 🙂 Je me rends compte que mon article est utile à beaucoup de personne et ça ne m’étonne pas vu le manque d’informations à ce sujet sur le net et ailleurs. Bonne continuation à vous également et bonne journée 🙂

  • ROUGERUNE

    Merci pour l’article très clair et ton engagement contre le travail gratuit 🙂

    Je voulais juste apporter quelques petites précisions :
    – en droit français une cession de droits ne peut pas être infinie dans la durée, si un client le propose c’est illégal
    – si vous ne précisez pas « cession exclusive » pour les droits cédés, vous pouvez tout à fait utiliser la même image pour un autre client en même temps. La notion d’exclusivité n’est pas automatique et se négocie, financièrement parlant 🙂
    – le fait de faire figurer le nom de l’auteur à côté de l’oeuvre dans la publication n’est pas un cadeau pour « te faire de la pub » mais une obligation légale !

    bonne journée 🙂

    • elodie_2016

      Merci beaucoup pour vos précisions 🙂 Est-ce que ça vous dérange que je vous contacte dans la journée pour vous poser quelques questions ? 🙂

      • ROUGERUNE

        Pas de soucis.

  • Léa

    Rebonjour Elodie, décidément je te floode… J’aimerais savoir quel est ton statut de travailleuse, es-tu auto-entrepreneuse, est-ce cela que signifie forcément être Freelance? Je me suis également penchée sur tes devis types (géniaux) et je me demande pourquoi tu as inclus les droits d’utilisation des images dans le prix de production du devis éditorial et pas pour le reste? Merci de ta réponse! Et très belle journée.

    • elodie_2016

      Bonjour Léa, je suis en statut micro-entreprise. Concernant les devis, comme je l’explique dans l’article, les droits d’utilisation sont souvent nuls pour les illustrations éditoriales. Je pense que c’est parce que la diffusion est souvent assez faible, et les budgets aussi…

      • Léa Zamolo

        Très bien, merci!!!

  • Emma

    Un grand merci Élodie pour cet article riche en informations! Je suis en train d’élaborer mon premier devis pour une illustration d’image de marque et c’est un casse tête.. Grâce à toi j’y vois beaucoup plus clair maintenant!
    Au plaisir de découvrir tes prochaines illustrations, ton travail est merveilleux.

    Belle continuation a toi!
    Emma

    • elodie_2016

      Au plaisir 😉

      • Didillon

        Merci beaucoup pour ce partage. Belle générosité ! Une expérience et un savoir-faire qui donnent envie de se lancer… Un métier passionnant et merveilleux… Encore merci Elodie ❤

        • elodie_2016

          Merci à toi 🙂

  • Coralie Muce

    Je viens de découvrir ton site, vraiment très intéressent ! ça m’éclaire beaucoup. Merci du partage Elodie 🙂

    • elodie_2016

      De rien je t’en prie merci à toi

  • mellemimijolie

    Merci encore pour tes supers articles, et pour ces précieuses informations !

    • elodie_2016

      Mais de rien 🙂 Merci à toi de prendre le temps de laisser un commentaire 🙂

  • raphael valentin

    Un article extrêmement utile et qui met le doigt sur un thème dont certains points sont parfois difficiles, voir très difficiles à formuler.
    Bravo et merci pour cette démarche, et également pour ton magnifique travail.
    Raphaël

    • elodie_2016

      Merci beaucoup Raphaël !:)

  • Cyrielle

    Merci beaucoup pour cet article!
    Je compte me lancer dans quelques mois (le temps de finir de régler quelques trucs) dans l’illustration freelance. J’avais longuement parcouru le web à la recherche d’articles expliquant comment rédiger un devis, mais je n’en avait pas trouvé.
    Merci infiniment, j’y vois beaucoup plus clair grâce à toi, et je n’aurai plus peur de rédiger mon premier devis ^^!

    • elodie_2016

      Merci ! Oui c’est justement parcr que j’ai eu du mal à trouver des infos à ce sujet moi-même à mes débuts que j’ai décidé d’écrire cet article ! 🙂 Contente que tu puisses y voir plus clair 🙂

  • fiona

    Alors la, super !
    J’ai enfin des réponses à toutes mes questions !
    Merci bcp tu es géniale et le fiches à télécharger sont super !

    Fiona de @lcn_illu

    • elodie_2016

      Ahah merci à toi d’avoir pris le temps de me laisser un petit commentaire ! 🙂 Contente que mes fiches te soient utiles 😉

  • Fanny

    Bonjour. Votre article est vraiment très intéressant. Je suis illustratrice et une maison d’édition vient de me contacter pour une commande. C’est une maison d’édition de livres de jeu de rôle. La création de mon devis peut se faire de la manière dont vous l’expliquer dans l’article ?

    • elodie_2016

      Arf comme je l’explique au débit de l’article, j’y parle que de ce que je connais, à savoir l’illustration pour la presse, etc… Pour les maisons d’édition c’est différent…D’ailleurs en général elles ont des contrats déjà tout préparés, n’hésite pas à leur demander.

  • JisséBro

    Bonjour Elodie,

    EXCEPTIONNEL ! Ton Blog est impressionnant par la qualité éditorial à la hauteur de la qualité de tes illustrations. Tes portraits sont absolument MAGNIFIQUES… Tu travailles à l’Aquarelle ?

    Je te souhaite un long et grand succès professionnel car comme le dit une certaine pub tu le vaut bien !
    Bien cordialement

    JC

    • elodie_2016

      Ooooh merci beaucoup 🙂 C’est un peu nouveau pour moi d’écrire donc ton compliment me touche beaucoup 😉 Et pour répondre à ta question je travaille essentiellement au crayon de papier puis je scanne mon dessin et je le colorise sur photoshop avec des textures que scanne. Merci à toi 🙂

  • Françoise Kendell

    Bonjour Elodie,
    Je viens d ‘avoir un contrat, et je cherchais désespérément les tarifs !!!
    Je suis tombé sur ton site qui est une perle, tu m’a énormément aidé , encore une fois ,un grand Merci

    • elodie_2016

      Ah c’est super ! 🙂 Contente que mon article te soit utile !!! 🙂

  • valerie sabban

    Bravo pour cet article 😉
    Il est super!
    Par contre…Je ne reçois pas votre guide par mail…

    • elodie_2016

      Merci beaucoup Valérie ! Je viens de vérifier et je vois que tu as reçu un mail avec un lien ainsi que le mot de passe pour accéder à la librairie le 20 juillet. Dans cette librairie, tu trouveras tout un tas de ressources gratuites dont le guide pour les devis. Je pense que je vais modifier l’article pour indiquer que le guide se trouve déjà dans la librairie pour les abonnés car je pense que ça prête à confusion. 🙂 Bonne journée 🙂

  • Stéphanie

    Merci pour ces infos, c’est bien utile quand on essaie de se lancer et qu’on a à coeur de ne pas se faire plumer ni de dévaloriser la profession

    • elodie_2016

      Je t’en prie ! Je suis contente si mon article a pû t’aider à y voir un peu plus clair 🙂

  • Emilie

    Bonjour Ëlodie, merci pour cet article très clair et passionnant pour ceux qui démarrent dans la profession comme moi 😉
    Je me suis inscrite pour télécharger le guide mais sans succès, je ne reçois pas le mot de passe me permettant de me connecter. Peux-tu me venir en aide ?
    Merci d’avance.
    Encore toutes mes félicitations pour ton site, c’est une mine d’or 😉

    • elodie_2016

      Coucou Emilie, je te confirme que le mail t’as été envoyé à 13:17. Il est sûrement arrivé dans tes spams. Si tu ne le trouves pas, tu peux faire une recherche par email dans ta boîte : hello@elodie-illustrations.net
      Et n’oublie pas de mettre mon adresse mail dans ton répertoire pour que mes prochains messages ne tombent pas dans tes spams. Dis-moi si tu ne le retrouves vraiment pas je te le renverrai ! 😉

  • Maëlle

    Un grand merci pour cette aide si précieuse, c’est si bien expliqué, si bienveillant, j’ai encore peur de ne pas proposer les bons tarifs, et j’ai peur, de ce fait, de dénigrer la profession… J’espère que l’expérience m’aidera à tout ça. Encore merci !

    • elodie_2016

      Je suis heureuse que cet article te soit utile ! Merci à toi de prendre le temps de m’écrire un petit mot ! 🙂

  • Le mot rose

    Merci pour cet article j’ai justement un devis à faire pour une illustration et ça m’a bien aidé !!

    • elodie_2016

      Je t’en prie ! 🙂

  • Alice Croville

    Merci pour cet article très complet et à la fois simple et clair. J’aimerais trouver un exemple de mise en page, mais ça m’aidera déjà beaucoup pour me lancer !

    • elodie_2016

      Bonjour Alice,
      Justement je propose des devis d’exemple à télécharger dans l’article 😉 Il faut juste s’inscrire pour avoir accès à la librairie de ressources gratuites 🙂

  • Héloïse

    Merci beaucoup pour ton article ! J’ai bientôt fini mon école d’art et on nous as parlé des tarifs mais étudiant en Espagne je ne savais pas si cela correspondait aux tarifs franáis et ne savait pas trop où chercher, je suis donc vraiment très contente d’être tombée sur ton blog, je suis sûre que tes conseils m’aideront ! :).

    • elodie_2016

      Je t’en prie ! Heureuse que mon article te soit utile ! Tu as de la chance d’avoir « vu » les tarifs dans ton école car en France on n’en parle jamais et je pense que c’est une grosse erreur ! 🙂

  • Dim

    Merci pour ton article et pour les outils que tu mets a disposition, c’est très utile quand on débute! 🙂

    • elodie_2016

      Je t’en prie 🙂

  • Violette Paré

    Lu attentivement et exploré les liens suggérés. J’en suis à mon premier contrat NON-bénévole et j’avoue que j’ai besoin de balises. Grand merci pour ta générosité, Élodie.

    • elodie_2016

      Merci à toi pour ton petit mot et bon courage 🙂

  • Mawulin

    super interressant

  • Ahlam

    Bonjour Elodie

    Merci pour cet article véritablement utile, hélas il y a encore certaines questions en suspens auxquelles je ne peux pas répondre.
    Je débute, tous juste (je me suis déclarée ce matin pour tout te dire).

    Acceptes-tu qu’on échange par mail ? si tu as le temps ?

    Bien respectueusement
    Ahlam

  • MENG

    C’est vraiment utile! Merci beaucoup!

    • elodie_2016

  • Claire

    Merci beaucoup Ëlodie, pour cet article. Efficace et compréhensible pour une débutante comme moi 🙂
    Je viens de découvrir ton blog, mais il à l’air rempli d’informations très utiles.
    Et bien sur de belles illustrations (dont certaines que je connais depuis des années, à vrai dire) !
    Tu a l’air vraiment passionnée 🙂

    • elodie_2016

      Merci beaucoup Claire 🙂

  • christine affejee

    Bonjour,

    Puis je vous poser une question en privé svp ? Sur un prix

    Merci !

    • elodie_2016

      Bonjour Christine,
      Désolée malheureusement je ne peux pas me permettre de répondre à ce genre de demande, j’espère que tu comprends…

  • Shirin

    Merci pour cet article Elodie, c’est fou le peu d’informations claires et précises on peut trouver sur internet. Je vais tout juste débuter mon activité d’illustratrice et faire mon premier devis et je me sens bien plus confiante! Ne reste que l’aspect droit de cessions que j’ai du mal à cerner, c’est encore un casse-tête pour moi :p. En tout cas, merci encore et bonne continuation à toi!

    • elodie_2016

      Merci pour ton petit mot 🙂 Bonne continuation à toi également 🙂

  • Ele

    Salut Elodie,
    Comme les autres j’ai beaucoup aimé cet article qui pour une fois met les choses au clair. Là j’ai un soucis avec un client, c’est de l’illustration pour jeu de société, bon, mais c’est surtout que la maison d’édition du jeu démarre et j’aimerais savoir s’il est possible de lui faire un prix P et de lui dire que passé un certain nombre de boites de jeu vendu (environ 100 exemplaires par exemple) je touche un pourcentage sur la vente. Est-ce que ça se pratique? Et comment?
    Merci par avance, je reviendrais zoner par chez toi, c’est sûr !

    • elodie_2016

      Bonjour oui bien sûr les pourcentages sur la vente se pratiquent beaucoup dans l’édition. Après personnellement je préfère travailler avec un tarif fixe afin de ne plus avoir à gérer le suivi plus tard avec le client. Et ma devise c’est 1″tiens » vaut mieux que 2 « tu l’auras » ! 😉

  • genevieve gerard

    Merci pour le partage de ton expertise !

    • elodie_2016

      Je t’en prie 🙂

  • Jeanne Zam

    Super boîte an outil très complète ! Merci ! J’ai mon premier rdv d’illustratrice demain et je me sens très prête désormais. Bravo !

    • elodie_2016

      Super! Je croise les doigts pour toi ! 😉

  • AURELIE FROGER

    Merci beaucoup Elodie !

    Cet article est très efficace et très facile à comprendre ! Votre livre est super, tout comme votre site et vos explications !!

    Une grande aide pour moi ! Enfin mon 1er devis clair et précis, merci encore 🙂

    • elodie_2016

      Merci pour ton petit mot ça me fait chaud au coeur de le lire ! Je suis ravie d’avoir pu t’éclairer un peu 🙂 Bonne journée 🙂

  • AURELIE FROGER

    Juste une petite question, il me semble pas l’avoir vu dans cette article, au sujet des « conditions générales de vente » se n’est pas nécessaire de les mettre sur le devis ?

    Merci de ta réponse 🙂

    • elodie_2016

      Bonjour, effectivement je ne l’ai pas mentionné dans l’article, mais les conditions sont mentionnées en revanche dans les exemples de devis que je mets à disposition 😉

  • Amélie libéral

    Bonjour, étant moi-même illustratrice je ne peux pas te laisser véhiculer l’idée selon laquelle : tarif horaire x nombre d’heure de travail = prix / récompense la paresse. Il rémunère la technique et le talent. Si tu es novice et que tu travailles moins vite, tu auras simplement un tarif horaire plus bas et donc des tarifs plus bas, C’est aussi simple que ça. Et si ma fois ton client préfère aller voir ailleurs, c’est qu’il n’aime pas ton travail tant que ça. Ta solution c’est la précarisation et l’uniformisation d’un art qui est propre à chacun.

    • elodie_2016

      Bonjour Amélie. Ce que j’ai tenté d’expliquer dans cet article c’est que parfois cette formule ne fonctionne pas car nous avons tous des techniques différentes (du style très cartoon au trait sans colorisation au dessin hyper léché avec beaucoup de détails), et que le prix du marché s’applique à nous tous.

      En ce qui me concerne, je travaille depuis 9 ans et j’ai toujours travaillé lentement, mais ce n’est pas pour cela que je demande des sommes exorbitantes à mes clients. Dans cet article j’aborde principalement le fonctionnement de l’illustration commerciale et éditoriale (pour des marques ou des magazines) ce qui n’a rien à voir avec des projets d’illustration pour des particuliers par exemple.

      Je suis chez l’agence Colagene depuis 8 ans maintenant et ils travaillent avec le même genre de budgets pour tous les illustrateurs quelque soient leur style. Par ailleurs, la plupart des clients (agences de com, marques, magazines) arrivent en général avec un budget à prendre ou à laisser. C’est au fur et à mesure des commandes que l’on peut avoir une idée plus précise des tarifs en vigueur et cela prend du temps.

      Je suis désolée si tu t’es sentie offensée, ce n’était vraiment pas le but de cet article, mais je parle dans cet article d’un sujet bien précis, en l’occurrence celui que je connais le mieux l’illustration de mode qui englobe plusieurs types de commande (éditoriale, corporative, commerciale, etc.) comme je l’ai précisé au début de l’article.

  • Galoriian

    Simple, efficace, clair. Dans le flot perpétuel de pseudos mentors sur le net, qui vont essayer de vendre aux jeunes illustrateurs des guides, sans aucun exemple, sans chiffres, avec des idées floues, tu fournis une information didactique. Merci. Merci. Merci.

    • elodie_2016

      Merci pour ton commentaire, heureuse d’être utile 🙂

  • Marie

    Merci Elodie pour cet article ile dt très complet et aide vraiment à y voir plus clair. Sa m’aide beaucoup dans mon projet de devenir illustratrice.

    Bonne continuation

  • Anne

    Merci !

    • elodie_2016

      De rien 😉

  • PiranhaBouille

    Merci beaucoup, pour ces ressources , au combien précieuses . Je vais en faire bonne usage.
    Les expériences sont bonnes à prendre et j’apprécie beaucoup votre discours qui me semble juste et approprié.
    Bonne continuation.

  • Léa

    Un grand Merci pour tes conseils avisés et partagés !

    • elodie_2016

      Merci à toi pour ton petit mot et ton soutien 🙂

  • Charlène

    Ton article est d’une grande aide, merci ! Néanmoins, j’ai une question ; est-ce que tu pratiques des tarifs dégressifs s’il y a un certain nombre d’illustrations ? Je suis un peu partagée sur ce principe, parce qu’en même temps c’est logique que plus tu achètes en quantité, moins c’est cher. Mais en même temps, plus il y a d’illustrations, plus cela demande de temps…
    Merci d’avance pour ta réponse !

    • elodie_2016

      Bonjour Charlène, une grosse commande d’illustrations est une grande marque de confiance de la part d’un client qui quelque part prend des risques en plaçant autant de confiance en un seul illustrateur. C’est pourquoi oui je te conseille de réduire le prix à l’illustration pour des grosses commandes. C’est un geste commercial pratiqué dans tous les domaines, et en général quand on trouve ce genre de client on a envie de le garder et qu’il fasse appel à nous à nouveau à l’avenir donc si une petite remise peut l’y encourager pourquoi se priver. Attention non plus à ne pas brader tes illustrations pour autant, une petite réduction sur chaque illustration peut faire une différence conséquente pour ton client à l’arrivée et il en sera ravi ! 🙂

  • Marion

    Bonjour Elodie, merci pour cet article très utile et bravo pour ton travail d’illustratrice. Je débute en freelance et je fais face à mon premier devis. Je dois faire une série de 10 illustrations pour un site web et je suis un peu perdue face aux droits d’utilisations…

    Dans ton article, tu mentionnes ceci : « Support A : Site web / 1 an / 1000 € » Mais du coup, dans mon cas, suis-je censée multiplier cette somme par 10 ? J’ai beau écumé le net, je ne trouve pas de réponse.

    D’avance merci pour ton aide.

    • elodie_2016

      Coucou Marion, pour une série de 10 illustrations, je te conseille de faire un tarif dégressif pour les droits :

      Pour 1 illustration
      Droits Support A : Site web / 1 an : 1000 €

      Pour 5 illustrations
      Droits Support A : Site web / 1 an : 550 x 5 = 2750 €

      Pour 10 illustrations
      Droits Support A : Site web / 1 an : 350 x 10 = 3500 €

      Etc. 😉

  • Lucile

    Hello Élodie,

    Merci beaucoup pour toutes ses informations très pratiques. Milles merci pour tous tes contenus de qualités.

    Passe une agréable journée. ❤️

    • elodie_2019

      Merci à toi pour ton petit mot Lucile et bon week-end 🙂

  • Lisa

    Bonjour,

    Je me lance dans un monde inconnu, être illustratrice. Un gros changement pour moi et un rêve. Je part sans le moindre bagage. Je n ai pas fais d école, je n ai pour moi que mes longues années de dessin et pation. Et grâce à votre site (que j ai dévoré) une bonne partis des nuages que j avais devant mes yeux sont partis.
    Je vous remercie vraiment pour tout le temps que vous avez dû passer pour rédiger tout ces articles ainsi que votre ebook. Ils m auront étaient d une très grande aide, et leurs rédaction toujours positive et joyeuse sont une bouffé d air pure.

    • elodie_2019

      Je t’envoies plein de bonnes ondes pour ton projet et merci pour ton petit mot 🙂

  • Céline

    Merci beaucoup Elodie pour toutes ces informations très précises qui me seront très utiles puisque je souhaite aussi me lancer dans cette activité.

    D’ailleurs, je me permets de vous poser une ou deux questions. J’ai lu dans un autre commentaire que vous avez le statut de micro-entreprise et je crois comprendre dans cet article que vous réalisez aussi des illustrations pour des maisons d’éditions ? Ne faut-il pas nécessairement être affilié à l’Agessa ou la MDA pour cela ? Je crois comprendre que la différence se joue surtout en terme de droits d’auteur (que l’on ne peut donc pas toucher en tant qu’auto-entrepreneur) mais je pensais qu’il était légalement obligatoire pour un artiste d’avoir le statut « artiste-auteur » pour réaliser des œuvres originales ?

    Si je vous pose la question c’est parce que j’aimerais développer une double-activité (illustratrice pour l’édition et ouvrir une boutique en ligne pour mes illustrations perso) et je pensais qu’il serait nécessaire de cumuler les deux statuts (auto-entrepreneur, pour ma boutique, et artiste-auteur pour les contrats, en cotisant des deux côtés) mais en lisant votre article et vos commentaires, j’ai un gros doute. Est-il possible de travailler pour des maisons d’édition en ayant seulement le statut d’auto-entrepreneur ? (ce qui serait beaucoup plus simple pour moi)

    Je compte évidement contacter directement l’Urssaf et la MDA/Agessa pour en savoir plus mais j’aimerais également comprendre votre situation pour y avoir plus clair. Merci beaucoup si vous prenez le temps de me donner votre avis sur la question.

      • Céline

        Merci beaucoup de cette réponse mais j’avoue que cet autre article m’a rendue encore plus confuse haha.

        Si je comprends donc, vous êtes à la fois sous le régime de la micro-entreprise et sous celui d’artiste-auteur à la MDA ? (vous ne parlez que de micro-entreprise ici et que de la MDA dans l’autre donc je ne suis pas sûre de comprendre)

        Quelles sont les types d’activités que vous déclarez sous le statut de micro-entreprise, si ce n’est pas indiscret ?

        Merci à nouveau 🙂

        • elodie_2019

          Bonjour Céline, je comprends ta confusion car depuis quelques temps, les termes ont changé de signification, c’était bien trop simple cette histoire ^^
          Il faut vraiment que je trouve le temps de mettre à jour l’article sur les démarches administratives.

          Ce qu’on appelait avant micro-entrepreneur, c’était une personne au régime spécial BNC (fiscal micro), mais depuis quelques mois cela a changé et aujourd’hui, « micro-entrepreneur » correspond à ce qu’on appelait avant auto-entrepreneur.

          Donc pour ma part, je suis bien artiste-auteur au régime micro 😉

  • Max

    Bonjour Elodie,

    Merci pour cet article super, il m’ a bien aidé.

    Bonne continuation

    • elodie_2019

      Merci à toi de prendre le temps de m’écrire un commentaire 😉

  • nana

    merci beaucoup pour cet article. je suis une illustratrice débutante et ça va beaucoup me servir surtout que c’est la partie la plus compliqué ..merci beaucoup beaucoup

    • elodie_2019

      Merci à toi pour ton petit mot 🙂

  • Diego

    Bonjour Elodie.
    je suis très heureux d’être tombé dans ton blog. jai passé les trois derniers jours à analyser le contenu et c’est ce que j’en avais besoin.
    Je voudrais te demander ton avis sur un sujet. il y a une entreprise qui est intéressée par acquérir deux illustrations pour un parking, ce produit sera initialement distribué dans les pays du Mexique, Le brasil, et l’Espagne. Il s’agit d’une petite entreprise que auras surement beaucoup du succès dans le future.
    Je les ai présenté un devis aux alentours de 8.000 € mais apparemment cela était trop pour eux. Donc j’ai essayé de tenter le terrain en les demandant quel était son budget mais la réponse était complément ridicule.
    Enfin on m’a proposer un pourcentage sur les ventes du produit. (cela m’a semblai plus intéressant) cependant j’ai demander un partie en cash plus le pourcentage sur le ventes.
    Mes question sont les suivantes. Quel pourcentage pourrais je leur demander? (j’ai lu sur un forum qu’on peu demander un 2% sur le prix final)(Il faut aussi avoir en compte que cet entreprisse vendra ses produits a des distributeurs).
    Par rapport aux droits d’auteur. Je suis sure que l’entreprise gardera à long terme les mêmes illustrations pour ses emballages, en fait on m’a dit qu’il faudra creer des autres illustration dans l’avenir pour des variation du produit. (ca veux dir, un autre devis). Je viens de lire dans un commentaire que les droit d’auteur ne peuvent pas être infinis. pour quoi? et comment pourrais je cree une clause si l’entreprise veux garder le même emballage? ou combien d’années me conseillez vous de creer la clause?

    J’ai des autres question mais je vais les poser après.
    Merci d’avance et excusez mon français.

    • elodie_2019

      Bonjour Diego, oula c’est beaucoup de questions pour y répondre en commentaire 🙂 Généralement je préfère passer par ma boîte mail > hello@elodie-illustrations.net
      Concernant ta question, tu parles « d’illustrations pour un parking » puis de produit, je suis un peu confuse, quel est le produit sur lequel sera ton illustration, la license ? Je t’invite à venir me répondre directement par mail. Merci par avance 😉

      • Diego

        oh là là. Je voulais dire packaging. Je viens de t’envoyer un e-mail.

Poster un commentaire