Ma routine "Back to school"


Happy « Back to School » !!!
Aujourd’hui, on se retrouve pour le premier article de cette rentrée, j’espère que vous avez passé un bel été ?
Je profite de cette introduction pour vous dire que je viens juste d’ouvrir un groupe privé facebook pour permettre aux illustrateurs mais aussi à tous les entrepreneurs créatifs qui le souhaitent de faire connaissance et de s’entraider. On est déjà plus de 300, si tu souhaites nous rejoindre ça se passe juste ici.

Comme tous les ans, la rentrée est une occasion pour moi de repartir du bon pied reposée et remotivée. Comme à l’époque où j’allais encore à l’école, j’ai toujours cette énergie nouvelle à l’approche de la rentrée et je dois dire que l’arrivée de l’automne n’y est pas pour rien ! La perspective des soirées cocooning au fond de mon canapé enroulée d’un plaid moelleux et accompagnée d’un bon livre, d’une bonne série et d’un chocolat chaud, regarder les arbres  se parer de couleurs chatoyantes et découvrir les nouvelles collections mode plus canons les unes que les autres (Hello Sézane !) n’y sont pas pour rien dans mon enthousiasme pour cette saison. Suis-je la seule ? 🙂

Mais dans cet article je partage surtout avec vous mes résolutions et les petits changements que j’ai décidé d’adopter pour optimiser ma routine pour cette rentrée. Comme nous sommes tous différents, il est fort possible que mes habitudes ne soient pas forcément adaptées pour vous, mais j’espère que vous pourrez tout de même vous inspirer d’une ou deux choses (et laisser un petit commentaire à la fin de cet article avec vos conseils pour tirer le meilleur parti de cette rentrée !).

1 | Retrouver une vie  saine

Les vacances et l’été étant souvent propices aux excès de toutes sortes (alcool, gras, absence d’activité sportive), généralement, quand arrive la rentrée, les conséquences se font durement ressentir. Pour ma part, j’ai pris des kilos et j’ai arrêté le sport depuis des mois et je sens que ça a un impact aussi bien sur mon corps mais aussi sur mon état émotionnel et sur ma productivité.

À mes yeux le fait d’être productif au quotidien est primordial car c’est ce qui permet de ne pas se faire « voler » sa vie par des distractions inutiles. D’ailleurs, je pense qu’on devrait tous attacher de l’importance à être plus productif dans notre travail, mais également dans nos autres activités du quotidien afin d’avoir plus de temps libre pour soi. (Hello Netflix ! :p).

Plus de productivité signifie accomplir plus de choses, en moins de temps et moins de stress. Et pour les créatifs comme nous qui avons toujours un ou plusieurs projets plein la tête, chercher à être toujours plus productif devrait faire partie de nos priorités !

Personnellement je sais où part la majorité du temps que je passe à flâner : instagram. Arf ! Classique n’est-ce pas ? Instagram est vraiment la plate-forme qui m’inspire le plus et j’ai tendance à ne pas voir le temps passer quand je suis dessus !

Mais je me soigne, et je sais que pour parer à cette distraction et aux autres, je dois augmenter ma concentration. Et pour cela, je sais que la pratique d’une activité sportive régulière et de la méditation tous les matins m’aide beaucoup. D’ailleurs j’ai commencé un programme de méditation sur la productivité sur l’application Headspace que je vous recommande !

Pour retrouver une vie saine j’ai décidé de :
– Faire au moins 30 min de sport par jour
– Manger moins gras et moins sucré
– Arrêter totalement le grignotage
– Réduire ma consommation d’alcool en semaine
– Me coucher avant 0h00 et réduire les écrans à 22h00 (et prendre un bon livre pour me détendre et faire baisser l’énergie nerveuse)

2 | Revoir ses objectifs

Si vous êtes du genre à vous fixer des objectifs comme moi en début d’année, le mois de septembre peut parfois être démoralisant si la moitié de ces objectifs n’ont pas été atteints ! Personnellement ça m’arrive tout le temps et à chaque fois je me retrouve à pleurnicher et à culpabiliser à mort quand ça arrive.

La semaine dernière je discutais avec Sylvain et je me plaignais de tout ce que je n’avais pas eu le temps de faire ou de terminer depuis le début de l’année notamment la création de ma formation qui prend beaucoup plus de temps que je ne l’aurais imaginé au départ. J’étais désespérée de me dire que la fin de l’année approchait et que la moitié de mes objectifs n’étaient pas atteints loin de là !

Il m’a regardé avec un air blasé et il m’a dit un truc du genre :  » Non mais ta to-do liste elle est longue comme le bras, t’es toujours en train de faire 15000 trucs, t’as un blog, une newsletter, tu réponds jamais quand je t’appelle parce que tu travailles alors arrête. Et ta formation si elle prend autant de temps c’est parce que tu prends le temps de faire les choses bien. C’est la première fois que tu fais un truc comme ça, c’est normal que ça prenne du temps ! » Hmmm pas faux ^^

Tu as déjà entendu parler de ce qu’on appelle le « Planning Fallacy » ? C’est un phénomène qui  consiste à sous-estimer le temps que va nous prendre un projet, et qui nous amène par conséquent à ne pas atteindre les objectifs qu’on s’était fixé !

Généralement cela nous arrive lorsqu’on s’engage dans un projet totalement nouveau. Et oui, comment estimer précisément le temps que va nous prendre un projet que l’on a jamais réalisé auparavant ? Réponse : c’est impossible !  Et c’est pour cela que la plupart du temps on échoue à planifier les choses correctement, et qu’on fini par culpabiliser à tort. Mais tu sais quoi en vrai ? On s’en fout !

Lorsqu’un projet est ambitieux et important pour nous, c’est normal qu’il prenne beaucoup de temps, et c’est valable pour n’importe quel projet. Tiens prenons l’exemple de la construction d’une maison par exemple : combien de temps est-ce que ça prend réellement en comparaison au temps que l’on pensait que ça allait prendre ???

Il faut juste que l’on soit moins dur envers nous-même et que l’on cesse de donner des dates d’expiration à nos projets. Et plutôt de voir tout ce qu’on n’a pas réussi à accomplir, pourquoi ne pas se retourner un instant sur ces derniers mois, et se réjouir de voir tout ce qu’on a déjà accompli cette année ?

Alors voilà, je sais que tu es passionné.e et que tu as de grands rêves. Mais maintenant on est en septembre et la fin de l’année approche. Il faut être réaliste, si ta to-do liste est encore longue comme le bras, il va falloir l’alléger.

Bien souvent la pause estivale permet d’y voir plus clair sur nos priorités et de gagner en clarté dans ses intentions. Réfléchis un instant à ce qui compte le plus pour toi : quel est le projet qui te fait te lever le matin et qui t’empêche de dormir la nuit ?

Si rien ne te viens à l’esprit pour l’instant, c’est peut-être parce que tu n’oses pas avoir de grands rêves, on n’est souvent notre pire ennemi en matière d’ambition. Si c’est le cas, fais une pause dans la lecture, prends un papier et un crayon et écris sur une feuille tous les rêves les plus fous qui te passent par la tête.

Objectif ou projet, si tu t’imagines dans 10 ans, est-ce que tu aurais des regrets de ne pas l’avoir réaliser ? Si oui, alors tu as trouvé ton projet principal et même si celui-ci te semble hors d’atteinte pour l’instant, c’est celui sur lequel tu dois te concentrer en priorité ces prochains mois d’accord ? Si tu as le temps pour rajouter des choses dans ton emploi du temps vas-y, mais ne le fais pas au détriment de ton grand projet.

Pour être sûr que ton projet se concrétise, commence chacune de tes journées à y travailler quelques heures. Même à petits pas, en avançant un peu tous les jours, ton objectif te semblera plus accessible.

Pour revoir mes objectifs, j’ai décidé de :
– Prendre le temps de revoir mes priorités et réfléchir à un objectif ou un projet qui compte vraiment pour moi
– Arrêter de culpabiliser sur ce que je n’ai pas fait et me féliciter de ce que j’ai déjà accompli
– Me concentrer sur mon projet principal et commencer chacune de mes journées à y travailler

3 | Mettre à profit Sa Motivation Renouvelée

Cet été, j’ai profité de mes vacances pour faire une coupure avec les réseaux sociaux enfin quand je dis les réseaux sociaux, je parle d’instagram essentiellement. Et ça m’a fait UN. BIEN. FOU. Pendant 15 jours, pas de sollicitations, pas de comparaison, pas de frustration et le résultat c’est que je suis rentrée de vacances animée d’un enthousiasme nouveau, remotivée comme je ne l’avais pas été depuis hyper longtemps !

Tu sais ça me rappelle un peu la rentrée des classes : pour moi l’école a toujours été difficile à vivre car en temps qu’introvertie, le simple fait d’être entourée de gens en permanence sans jamais vraiment pouvoir m’isoler et être au calme suffisait à m’épuiser et me saper le moral.

Alors chaque année, quand arrivait le mois de juin, j’étais littéralement au bout du rouleau et je comptais désespéramment les jours jusqu’aux vacances scolaires. Naturellement, quelques mois plus tard, à la rentrée, je revenais le sourire aux lèvres, heureuse, prête en recommencer une nouvelle année scolaire! J’étais reboostée à bloc, re-énergisée par un été reposant et divertissant.

Je dois dire que cette année a été assez épuisante pour moi pour tout un tas de raisons et pendant plusieurs mois j’ai vraiment eu du mal à me concentrer et à avancer sur mes projets. J’étais tout le temps fatiguée et j’avais du mal à être réellement motivée.

Et bien entre les vacances chez moi à Oléron et notre road-trip avec Sylvain et Sira, je suis revenue à Paris plus qu’en forme, pleine de nouvelles idées de projets sur le plan professionnel et personnel ! Si tu es comme moi, profites de cette énergie positive pour attaquer la rentrée du bon pied.

Sors de ta zone de confort, repousse les barrières que tu tu t’aies toi-même imposé et promets-moi de ne pas attendre demain ni la semaine prochaine pour commencer à travailler sur les objectifs qui comptent à tes yeux. Commence aujourd’hui.

Pour mettre à profit mon énergie positive je m’engage à :
–  Faire perdurer cet état d’esprit avec des lectures ou des podcasts inspirants
– Sortir de ma zone de confort, ne pas se contenter de ce que je sais déjà faire (essayer et persévérer dans des techniques de dessin dans lesquelles j’ai envie de progresser même si je ne suis pas encore très à l’aise)
– Me dire et me répéter tous les jours que rien n’est impossible

4 | Recommencer tout doucement

Si vous le pouvez, prenez au moins une semaine pour faire la transition entre la pause estivale et le retour au travail. Le mois de septembre est souvent une période intense, alors mieux vaut prendre le temps de s’acclimater quelques jours pour pouvoir faire la transition entre le rythme des vacances et la rentrée.

Commencez en adoptant un rythme de travail allégé sans vous fixer d’objectifs, puis au fil des jours, intensifiez votre rythme de travail petit à petit jusqu’à retrouver un rythme normal. Pour ma part, je suis revenue au travail mi-août et je me suis fixé deux semaines de transition avec une accélération du rythme du travail et du sport à la deuxième semaine et cette semaine est ma première semaine de reprise officielle.

Pour recommencer en douceur :
– Ne pas se fixer d’objectifs la première semaine de reprise
– Accélérer progressivement l’intensité jusqu’à retrouver un rythme de travail normal

5 | Optimiser sa routine quotidienne

Avec le temps je sais ce qui sape ma productivité et mon humeur et ce qui au contraire l’améliore. Par exemple, je sais que :
– La méditation me permet de commencer mes journées sereinement et améliore ma concentration
– Le sport m’apporte du bien être et me permet d’être plus en forme et mieux dans ma tête tout au long de la journée
– Une bonne nuit de sommeil me permet d’être de meilleure humeur tout au long de la journée et de retarder le coup de barre de fin de journée

Je sais aussi que je suis beaucoup plus efficace le matin que l’après-midi et que passé 17h-18h00 il ne faut plus rien me demander ^^. Mais récemment, j’ai aussi remarqué que le lundi par exemple, quoiqu’il arrive je ne suis jamais au maximum de mes capacités, alors que le mardi et le mercredi je suis capable d’une concentration extrême tout au long de la journée, puis avec la fatigue cet état décline en fin de semaine.

Je n’ai pas encore tout à fait compris à quoi ces changements de productivité étaient dus, mais comme j’ai réussi à déceler ces tendances, j’ai décidé d’en prendre compte pour modifier légèrement ma routine dès la rentrée : désormais je vais essayer de programmer mes activités en fonction du niveau d’énergie que je ressens le matin. Justement ma séance de méditation matinale est généralement annonciatrice de mon état de fatigue et de ma capacité à me concentrer.

Par exemple, les jours ou je me sens concentrée et productive, j’ai décidé de me consacrer davantage à des activités qui demandent une certaine concentration comme l’écriture par exemple, et dans les moments de fatigue j’ai décidé de me consacrer à des projets qui demandent moins de concentration comme le dessin ou la retouche d’images.

Je pense que ce ne sera pas toujours évident à mettre en place, mais je pense que c’est inutile de s’acharner à travailler pendant des heures sur une tâche qui demande de la concentration lorsqu’on est trop fatigué.e pour réfléchir.

Pour optimiser ma routine quotidienne :
– J’ai décidé d’analyser les moments où mon énergie est à son maximum et de fixer mes activités en fonction
– Faire une sieste dans l’après-midi pour parer au manque de sommeil

Et voilà, maintenant vous savez tout de ma routine « Back to School », j’espère que ça vous inspirera pour créer ou adapter la votre selon vos besoins. Pour cela, n’hésitez pas à télécharger le guide !

Et comme d’habitude, j’ai hâte d’avoir votre retour sur le sujet. Est-ce que la rentrée est l’occasion pour vous de faire quelques changements dans vos habitudes ? Est-ce que vous avez une routine de rentrée ? C’est un sujet qui me passionne , dites-moi tout, j’ai hâte d’échanger avec vous à ce propos ! 🙂

 

En ce moment je travaille à l’écriture d’une future formation en ligne à destination des illustrateurs. Si tu veux être tenu.e au courant de son lancement, clique-ici.

 

Poster un commentaire